Une entrée en matière : Journées d’Etude et de Formation 2021 Amour(s), haine(s) et autres affects en institution

« Rien de grand ne se construit sans passion » [Hegel]

Travail réflexif et opérationnel que celui de ces Journées ! Si, dans son principe, telle est la raison d’être de cette manifestation, force est d’admettre que la cuvée 2021 a largement ouvert des perspectives, des pistes de travail, des stratégies d’intervention. Ci-après une sélection des principaux points que j’ai pu aborder lors de mes interventions à ces Journées. Celles-ci ont permis de développer et d’illustrer largement ces points.

  1. Statut des affects

Affects (amour(s), haine(s), etc.) : extrême disparité des vécus, sens, logiques, caractéristiques, définitions théoriques et cliniques, et surtout de sous-entendus. Est-ce bien des mêmes configurations qu’il est à chaque fois question ? Par ailleurs, qu’est-ce qu’un débat « apaisé, voire dépassionné » ?

Matrices spéculaires (les affects sont communément représentés au sein de binômes dont les deux termes sont réversibles, recto-verso de la même pièce) : rationnel/irrationnel ; social/intime ; superficiel/profond. Les affects sont irrationnels uniquement vis-à-vis de la rationalité censée être celle de la raison – ce qui n’est pas toujours le cas !

  1. Analyser les affects

Une question fondamentale et clivante et ses élaborations princeps :

  • Les affects appartiennent-ils en exclusivité aux sujets qui en sont porteurs ?
  • Invention historique des affects (I) : la psychologie et sa visée scientifique…
  • Rattachement historique des affects (II) : le marxisme et sa logique des rapports sociaux de classe…
  • Définition historique des affects (III) : la psychanalyse et sa logique de l’inconscient…
  1. Thèse centrale
  • Affects : constructions socio-historiques, arrimés à des pulsions, sexualisés et matérialisés dans des corps, soumis à d’interminables processus idéologico-éducatifs et porteurs d’orientations idéologiques particulières.
  • Les affects obéissent à des logiques ad hoc. Jamais irrationnels, ils peuvent cependant défier des formes de rationalité et de sens tenues pour normales et évidentes. Le transfert, un autre nom de la pseudo-irrationalité des affects.
  • Psychologisme: traitement des affects qui escamote leurs charge et portée idéologiques.
  • Sociologisme: traitement des idéologies qui escamote leurs charge et portée affectives.
  1. Idéologie et inconscient font nœud
  • Idéologies = conditions objectives d’émergence-manifestation-rétention des affects ainsi que des convergences et discordances affectives.
  • Des affects sont-ils toujours subversifs vis-à-vis de l’ordre institutionnel ou social ? Existe-t-il des affects hors normes, hors idéologies ?
  • Affects et idéologie = du non-maitrisé chez individus et groupes.
  • Une ouverture : la clinique transdisciplinaire des situations de terrain et des pratiques professionnelles.

Saül Karsz – juillet 2021

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.