You are currently viewing Saül Karsz – Parler au pluriel, agir au singulier – Pour une clinique transdisciplinaire des enfanceS

Philosophe, sociologue, consultant. Directeur scientifique de l’association Pratiques Sociales

Pratiques Sociales : En quoi la problématique de ces Journées d’Etude et de Formation vous semble-t-elle représenter un enjeu contemporain et quels arguments, thèses ou messages comptez-vous développer lors de votre intervention ?

Saül Karsz : Enjeu contemporain, en effet, même si ce n’est pas principalement comme problématique explicite qu’elle vient régulièrement sur le devant de la scène. Il s’agit plutôt de faits divers de toutes sortes, de dénonciations des dysfonctionnements institutionnels, d’effets d’annonce plus ou moins tapageurs, de doléances sur un supposé délabrement des familles, sans oublier la célèbre complainte à propos des jeunes, voire des enfants sans repères.  Le travail parfaitement indispensable des professionnels et des bénévoles n’est pas toujours pris en considération.

A noter néanmoins qu’à leur manière, ces indices disparates attestent de l’actualité de la question. Enjeu effectivement contemporain par son acuité, par la croissance ininterrompue de situations hors normes, par l’impossibilité surtout d’aborder cette question en l’isolant de  ses multiples connexions économiques et politiques, psychiques et idéologiques… Sans élaborer une problématique, justement !

Appelons problématique un ensemble relativement systématique de questions, chemins réflexifs et possibilités d’intervention.

Construire autant que possible cette problématique à propos des enfanceS, la déployer, la mettre à l’épreuve sur des situations concrètes : tel est le but de mes deux interventions, l’une au début des Journées et l’autre à la fin (non pour conclure mais pour ouvrir des pistes).

« Parler au pluriel, agir au singulier ». Il s’agit de montrer pourquoi et comment cette problématique est effectivement complexe ; en quoi elle est aussi stratégique, impossible de la centrer sur la seule  dimensions psychique : on prendra l’exemple des « informations préoccupantes » (que nous appellerons situations à enjeux). Une proposition éthique et clinique viendra ponctuer ce premier exposé.

« Pour une clinique transdisciplinaire des enfanceS ». Eléments constitutifs et principes de fonctionnement de cet abord appelé transdisciplinaire en matière d’enfanceS, de parents, d’école et bien entendu d’intervenants.

Pour ces deux interventions, les participants recevront un plan écrit détaillé.

Bibliographie

Mythe de la parentalité, réalité des familles (Paris, Dunod, 2014).

Comme il est habituel à Pratiques Sociales, je reste à disposition des participants avant et après les Journées d’Etude et de Formation 2022.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.