Les valeurs : fondement ou positionnement ?

Dans l’article de Saül Karsz paru dans les ASH du 27 mai dernier, une phrase fait énigme :« aucune pratique professionnelle n’est fondée sur des valeurs ; ces dernières constituent une tentative d’orientation des pratiques, mais nullement leur cause, qui est toujours historique et sociale ».

Faut-il entendre que les pratiques professionnelles ne sont pas portées par des valeurs ? N’est-ce pas pourtant ce qu’énonce la diversité des projets associatifs ou des services ? Le référentiel axiologique n’y est-il pas généralement présenté comme la charpente des orientations et des pratiques ?

Cette distinction des registres  entre « fondement » et « tentative d’orientation » est une mise en question de l’idéalisme, lecture philosophique et politique qui postule le primat des principes idéologiques et théoriques sur le réel des pratiques. Poser, par exemple, l’égalité de traitement ou encore la référence à l’humanisme comme le substrat des actions éducatives revient à  considérer ces idéaux comme cause première des actes professionnels. Dans une telle conception, les valeurs auraient leur liberté propre, une sorte d’existence parfaitement autonome. Elles ne seraient ni dépendantes ni corrélées aux rapports économiques et politiques. Or, si les valeurs jouissent d’une autonomie certaine, celle-ci reste toujours relative. C’est pourquoi elles n’ont jamais un rôle de fondement, de base, de point de départ. En les imaginant fondatrices, l’idéalisme spiritualise les valeurs, les désincarne et dématérialise. Or celles-ci naissent au sein des rapports sociaux, au beau milieu des luttes et des alliances entre des courants d’opinions, des manières de faire et de penser au sein d’une société donnée. Il existe, non pas les valeurs, mais des valeurs hétérogènes et opposées. Inscrites dans des conjonctures socio-historiques, les valeurs sont des références possibles, des vecteurs à investir et mettre à l’épreuve, mais surtout pas à appliquer tels des modèles auto-référencés.

Jean-Jacques Bonhomme – Juillet 2011

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.