You are currently viewing Obstination, rigueur, humour, perspectives

LePasDeCôté, feuille numérique mensuelle, arrive en ce mois de mai 2014 à sa cinquantième édition (la plupart des numéros précédents sont disponibles sur simple demande). Ténacité, persévérance, justesse des analyses, souci de bien dire tout en faisant attention à la lisibilité et au graphisme : tels sont les principaux ressorts de cette aventure qui n’est pas près de se terminer.

LePasDeCôté propose des points de vue dans le champ social et sanitaire, mais aussi – indissociablement – à propos des conjonctures, mouvements et tendances des sociétés contemporaines. Rejet du renfermement corporatiste qui, dans tout secteur et toute profession, aboutit à l’étouffement de l’entre-soi. Il s’agit de mettre aussi concrètement que possible à l’épreuve le leitmotiv « l’idéologie et l’inconscient font nœud » – en matière de cinéma ou de littérature, de luttes politiques ou de controverses philosophiques. Il faut dégager des logiques. Le travail social et médico-social y est bien l’objet privilégié, mais nullement exclusif : ses avancées et ses impasses restent purement anecdotiques à défaut de connexion systématique avec l’ensemble des enjeux sociaux. Autant dire que ce leitmotiv « l’idéologie et l’inconscient font nœud » préside également aux Journées d’étude et de formation (novembre) et au travail d’analyse des pratiques professionnelles (clinique transdisciplinaire) préconisé par le Réseau Pratiques Sociales.

LePasDeCôté : aucun thème n’est à préférer ni à exclure d’avance, importe avant tout et surtout le traitement qui lui est donné. Seule consigne : se déplacer vis-à-vis des vérités supposées intangibles, épingler des situations pour faire émerger la substantifique moelle, soit l’unité plus ou moins stable qui les anime et les tendances contradictoires qui les parcourent, pratiquer la chasse aux évidences comme d’autres s’adonnent à la chasse au faciès, faire de la controverse argumentée une posture éthique et esthétique. A l’argument d’autorité préférer l’autorité de l’argument. Non pour l’amour de l’art (passion nullement gratuite mais fort intéressée, expliquait Pierre Bourdieu), mais pour ouvrir, ou du moins entrouvrir des perspectives, dessiner des orientations possibles, s’allier avec tous ceux qui, dans tous domaines, font de la pensée une condition d’existence, voire une arme de survie au quotidien. Penser le monde afin de participer à sa transformation.

Maintenir mensuellement ce PasDeCôté n’est pas tâche aisée. Nos ressources humaines, techniques et financières restent fort limitées. Mais l’actualité – notamment européenne – rend indispensable cette petite et tenace publication, jusqu’à la rendre carrément obligatoire… En soutenant cette aventure, notre désir subjectif tente de répondre à une urgence historique objective : celle de contribuer à ce que l’air du temps reste respirable, et si possible lui faire gagner de nouveaux espaces. Raison de plus pour rappeler que toute bonne volonté, en matière de rédaction, graphisme, diffusion, est la bienvenue.

Saül KARSZ – mai 2014

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.