Cécile Peltier est travailleuse sociale à l’association DAPSA – Paris

1. En quoi la problématique de ces  Journées d’Etude et de Formation vous semble-t-elle représenter un enjeu contemporain ?

Je donnerai une brève réponse sur la dimension qui concerne mon univers professionnel : l’accès aux soins et leur continuité sont souvent mis à mal par le mal-logement et par l’absence de logement. Toute notre organisation de soins pour des troubles somatiques et psychiques, tout comme nos aides sociales, s’appuient sur la réalité d’une inscription géographique, d’une adresse, d’un lieu où être situé. Or le mal-logement contraint de nombreuses personnes à une mobilité fréquente avec des réponses sous forme d’hébergement la plupart du temps temporaire, avec des changements fréquents. La mobilisation des personnes pour trouver un toit ou maintenir celui qu’elles ont  requiert toute leur énergie, beaucoup de leur temps et parfois tout leur argent. Ces ressources mobilisées pour le logement sont immobilisées et les personnes dans cette situation ne parviennent que difficilement à engager ou à maintenir des soins pourtant nécessaires à leur santé.

Face à ces situations, les professionnels déploient eux-mêmes beaucoup d’énergie pour stabiliser la situation de ces personnes ou compenser l’instabilité suscitée par le manque de logement. Des dispositifs adaptés sont créés, dont on peut se demander s’ils ne les éloignent pas davantage des dispositifs de droit commun.

2. Quelles thèses, arguments ou questions comptez-vous développer lors de votre intervention ?

 Ma présentation sera celle d’une situation de travail dans le cadre de l’intervention d’une équipe mobile. Elle permettra de dérouler le déplacement professionnel que j’ai effectué auprès d’une femme qui traversait une période pendant laquelle elle n’avait pas de domicile. Au déplacement physique et géographique nécessaire pour un travail d’aller-vers est venu s’adosser un déplacement de mes cadres de références et de mon mode d’action professionnelle. Je tenterai par cette présentation de partager avec les participants les questionnements qui ont été les miens durant cet accompagnement et les réponses pratiques que j’ai pu y donner.

Cette situation de travail peut ouvrir différents champs d’investigation et de réflexion concernant le positionnement qui peut être le nôtre en tant que professionnel. Ce sera aussi  une invite à élargir nos champs de vision, notamment en écoutant et en dialoguant avec les différents intervenants qui exposeront durant ces journées d’étude.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.