pariuri sportive bet365bet365bet365 bonus la pariuri
Tiers digne de confiance ?

Dans le champ de la protection de l’enfance, ce statut de tiers digne de confiance est attribué à une personne – proche ou membre d’une famille – qui se voit confier l’accueil et l’éducation d’un enfant à titre exceptionnel et généralement provisoire, par un juge des enfants (Code Civil, art. 375-3). Il est censé suppléer aux parents qui n’arrivent pas à mobiliser des ressources affectives, éducatives, matérielles… pour élever leur(s) enfant(s) selon certains canons. Le tiers digne de confiance élargit la panoplie des dispositifs de placement (famille dite d’origine, dite d’accueil, établissement spécialisé, placement au domicile parental).

Un pari d’efficience lui est accordé sur ses qualités personnelles, ses principes et valeurs en matière de scolarité, règles de vie, repères sociaux. Il ne bénéficie ni de formation spécialisée ni d’appui institutionnel. Ce qui n’invalide nullement la pertinence de son action ! Son statut est particulier : ni tout à fait professionnel, bien que pouvant prétendre à une allocation financière, ni tout à fait aidant familial car mandaté par l’autorité judicaire dans le cadre d’une mesure d’assistance éducative. Il est présumé digne de confiance en référence à certains modèles, représentations et prescriptions érigés en principes intangibles mais très rarement définis explicitement. Il doit donner des assurances quant à sa collaboration, voire à sa soumission. Le tiers digne de confiance dispose cependant de marges de manœuvre, peut prendre des initiatives, entretenir des liens de coopération non jugeants avec les parents dits défaillants. Tous les acteurs concernés par cette modalité d’intervention pourraient tirer profit des clarifications apportées par une démarche d’analyse de pratiques.

Jean-Jacques Bonhomme – septembre 2015

Partager:

Aucun commentaire

Laisser un commentaire