pariuri sportive bet365bet365bet365 bonus la pariuri
Séminaire d’été 2017 – Fragments

C’est dans les Hautes-Pyrénées (Bernac-dessus 65360) que des adhérents de Pratiques Sociales se sont réunis du 25 au 28 août pour travailler sur les orientations, les activités et les projets de l’association (*).

Quelques fragments vous sont proposés ci-dessous :

C’est dans la bonne humeur et avec l’âme ouvrière que la dizaine de participants à ce séminaire dans la douceur des Hautes-Pyrénées ont abordé les différents thèmes commandés par un ordre du jour exigeant. Etude de textes, analyse de situations cliniques, échanges sur la politique associative ont été travaillés au long des trois journées. Les projets associatifs pour la fin de l’année 2017 et le premier trimestre 2018 ont mobilisé l’équipe sur un travail théorique et clinique soutenu. Important de signaler, en effet, que la clinique transdisciplinaire des pratiques, qui est une des prestations proposées par Pratiques Sociales, est également tentée en interne, au sein du groupe d’organisation, ouvert au demeurant à qui veut y participer.

Conférence-débat du 7 octobre 2017 : La question du travail aujourd’hui (entrée libre à toute personne intéressée).

Bernard Friot, sociologue et économiste, traitera du thème de « l’institution du travail entre salaire à vie et ubérisation ». Ont été lus et discutés deux ouvrages de B. Friot : Emanciper le travail et L’enjeu du salaire. Parmi les lignes de force développées, la dénonciation de la définition capitaliste de la valeur économique et de la subversion de l’institution travail par la propriété lucrative et le marché de l’emploi. En s’appuyant sur un « déjà-là » issu des conquêtes de la classe ouvrière, le salaire à vie des fonctionnaires ou les retraites, il démontre qu’il ne s’agit pas de créer ex nihilo un nouveau modèle social et économique mais plutôt de généraliser une organisation partiellement existante. Il rappelle que tout choix économique comporte une dimension politique et qu’il appartient au peuple de modifier les règles du jeu imposées par les classes dominantes. Il met ainsi en avant la dimension politique de l’économie et nous interroge sur le monde dans lequel nous voulons vivre. Son propos sera mis en discussion par Saül Karsz et l’ensemble des participants à cette conférence-débat suivie de l’Assemblée Générale de l’association l’après-midi.

Rencontres du Réseau Pratiques Sociales du 24 novembre 2017 : Pratiques dites inclusives : en éducation, en travail social, dans la cité (inscriptions ouvertes).

Après la lutte contre l’exclusion et les politiques d’insertion, le syntagme de « société inclusive » fleurit dans nombre de discours et de pratiques. Cette notion en train de se forger peut constituer un moment privilégié pour travailler ce qui se pose comme une question en même temps qu’un défi à relever : quelles pratiques mettre en place pour garantir que tout un chacun est inclus ? Cela présuppose que certains ne le sont pas ! Sont à interroger les différentes nominations d’un réel qui, par définition, nous échappe toujours : propositions innovantes ou recyclage de vieilles recettes ? N’y aurait-il pas escamotage d’une nouvelle question sociale qui rejoindrait l’idée qu’il n’y a plus ni idéologies ni classes, ni droite ni gauche, mais une seule société possible et désirable pour tous ?

XXIIIèmes Journées d’Etude et de Formation des 26, 27 et 28 mars 2018 : Etre hébergé, se loger, habiter (inscriptions ouvertes).

Marga Mendelenko a présenté des axes de son intervention du mercredi 28 mars 2018. Habiter : pouvoir choisir où habiter est le résultat d’un très long processus qui part de l’habitat premier qui est le ventre de la mère (logé chez l’habitant). Pouvoir dire « je veux habiter » suppose que d’autres le veuillent bien, le souhaitent, se rendent disponibles pour que cela advienne. Etre habité : être de langage assujetti au discours de l’Autre – l’inconscient, soit une partie de soi-même -, le sujet est habité par une logique qui le dépasse et qu’il méconnait. « Je n’est pas maître en sa demeure » [Freud]. Se faire habiter : le principe du « se placer chez quelqu’un » opère dans la cure. L’analyste, sujet supposé savoir, est investi d’une hainamoration [Lacan] plus ou moins sublimée que Freud a appelé le transfert. Sur cette scène, c’est du nouveau qui se joue : l’analyste accueille et héberge, sans toujours le savoir, des signifiants de l’analysant.

Tous les renseignements concernant ces manifestations (intervenants, programme, organisation, coût) sont disponibles sur le site www.pratiques-sociales.org et au 06.45.90.67.61.

Claudine Hourcadet – Septembre 2017

* Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder au programme des festivités des « abeilles butineuses » du séminaire estival 2017.

 

 

Partager:

Aucun commentaire

Laisser un commentaire