pariuri sportive bet365bet365bet365 bonus la pariuri
Que faire d’un « débile débonnaire affectif » ?

Coup de chaud, film de Raphaël Jacoulot, août 2015

Josef est un doux rêveur qui n’en fait qu’à sa tête et exacerbe les habitants du village par ses actes. Les conditions de vie devenant difficiles par ces temps de canicule, les esprits s’échauffent en même temps que la température. La sécheresse des cœurs et celle des maïs jouent à l’unisson pour faire de Josef un bouc émissaire tout trouvé.

Ce très bon film, dont les personnages sont campés avec talent, épingle la différence entre un sujet et ses (presque) semblables. Sont mises en évidence les caractéristiques psychiques des protagonistes – la peur, la haine, la jalousie, la compassion… – et la manière qu’a chacun d’exorciser ses démons. Sont également visibles les vicissitudes qu’ils connaissent, soit les différences culturelles et les modalités de vie, la facilité ou l’empêchement d’accès aux biens communs, l’inégalité des ressources économiques et les couches sociales d’appartenance. C’est à la faveur de ces disparités que Josef, qualifié de faible mais non dangereux par un psychiatre qui le reçoit lors d’une hospitalisation et accusé de tous les maux, se retrouve aux prises avec des villageois qui se considèrent comme au-dessus de tout soupçon… A voir.

Claudine Hourcadet – septembre 2015

Partager:

Aucun commentaire

Laisser un commentaire