pariuri sportive bet365bet365bet365 bonus la pariuri
Adhérer à Pratiques Sociales

Fondé en 1982 par le philosophe et sociologue Saül Karsz, le Réseau Pratiques Sociales  diffuse ses orientations transdisciplinaires en direction de nombreux champs professionnels : travail social et médico-social, thérapie et soin, enseignement, formation, recherche… Son leitmotiv « L’idéologie et l’inconscient font nœud » interroge l’étanchéité supposée des disciplines psychologiques, sociologiques, juridiques afin de déconstruire les clivages ainsi induits : individu/collectif, public/privé, psychique/politique… Fil rouge des orientations théoriques et des interventions cliniques, ce leitmotiv permet d’analyser les pratiques singulières, les fonctionnements institutionnels, les affaires sociales et les questions intimes… Il se révèle efficient pour forger des stratégies opératoires.

Ces orientations transdisciplinaires ont trouvé depuis plus de trente-cinq années de nombreuses occasions concrètes de réalisation, de mise à l’épreuve et de rectification : Séminaire Déconstruire le social [1989-2004], Journées d’étude et de formation [depuis 1995], Soirées d’Arcueil  [rencontre cinéma/sciences sociales/philosophie [2000-2004], Journal numérique LePasDeCoté, Organisation de séminaires internes, de délibérations publiques et alimentation du site www.pratiques-sociales.org, sans compter les Conseils d’administration et assemblées générales.  Dans cette liste incomplète on n’oubliera pas de mentionner l’importance décisive des publications de Saül Karsz, ainsi que les interventions en institution et les séances d’analyse des pratiques réalisées par les membres du collectif Pratiques Sociales.

Cette production d’activités est d’autant plus remarquable qu’elle est supportée par un faible nombre de personnes : sept administrateurs et quelques membres actifs. Elle s’accompagne cependant d’une inquiétude pour l’avenir. Car la diffusion croissante des orientations ne réussit pas à promouvoir une augmentation significative des forces productives permettant d’inventer de nouveaux  projets et de pérenniser le développement associatif.

Cette inquiétude interroge au premier chef notre capacité stratégique à fortifier le réseau Pratiques Sociales, à développer des complicités et des alliances avec et entre des adhérents, qu’ils soient individuels ou institutionnels.

Sans faire l’impasse sur l’effet des logiques contemporaines qui dépasse notre association tout en l’impactant fortement : dislocation d’un certain tissu associatif, primat de l’auto-entreprenariat,  promotion d’autres formes d’intelligence collective… nous devons mener une réflexion critique sur nos manières de penser et d’agir la question de l’adhésion. Pourquoi, et comment adhérer à Pratiques Sociales ? Telle est l’interrogation décisive de notre prochaine matinée du 23 juin prochain.

Traiter ce thème dans l’entre-soi du Conseil d’administration est un risque, celui de l’esquive des questions qui dérangent aux dépens de réponses consensuelles. C’est pourquoi nous vous invitons à cette délibération publique pour nous questionner, nous apporter vos réflexions pertinentes et impertinentes, bref pour débattre avec nous et peut-être nous rejoindre.

Jean-Jacques Bonhomme – Juin 2018

Voir les références de l’article en cliquant sur LPDC 91 – Adhérer à Pratiques Sociales

Partager:

Aucun commentaire

Laisser un commentaire